Laurie Laplanche

Photographie de Laurie  Laplanche

Chargée de cours


Bureau : 3851
Télécopieur : 418 656-7807

Département d'information et de communication
Louis-Jacques-Casault Université Laval
1055, avenue du Séminaire
Québec, Québec, Canada
G1V 0A6

Présentation

Intérêts de recherche :

  • Histoire des médias
  • Concept de genre, théorie des organisations genrées et théories culturelles
  • Production médiatique et organisations
  • Représentation des hommes et des femmes dans les médias
  • Culture populaire, médias et changements sociaux : perspectives historiques

Cours

  • COM1010 : Histoire des médias au Québec

Formation

  • 2016-2018 - Stage postdoctoral. Département d’histoire, Université du Québec à Montréal (UQAM)
  • 2016 - Doctorat en communication publique. Département d’information et de communication, Université Laval
  • 2009 - Certificat en relations publiques. Faculté de l’éducation permanente, Université de Montréal
  • 2007 - M.A. Histoire. Département d’histoire, Université de Montréal et EHESS, Paris (2005-2006)
  • 2004 - B.A. Histoire. Département d’histoire, Université de Montréal et University of Leeds, GB (2002-2003)

Bourses et prix

  • 2016-2018. Bourse postdoctorale - Fonds de recherche du Québec - Société et culture (FRQSC)
  • 2016. Prix du meilleur article. Comité de l’histoire des médias et de la communication (CHMC) - Société historique du Canada.
  • 2015. Bourse Charlotte Lapointe en communication – relations publiques. Fondation de l’Association des femmes diplômées des universités (AFDU-Québec)
  • 2010-2013. Bourse de doctorat du Programme d’études supérieures du Canada Joseph Armand Bombardier (CRSH).

Groupe(s) de recherche

  • 2009- Membre - Groupe de recherche sur le genre et la communication. Département d’information et de communication, Université Laval.
  • 2016-2017. Représentante du Québec - Comité canadien de l’histoire des femmes

Publications

Mémoire et thèse

2016 - dépôt final à venir - « Pour vous, mesdames... et messieurs. Production des émissions féminines à la Société Radio Canada à Montréal (1952 1982). Promotion, conception des publics et culture organisationnelle genrées ». Thèse. Département d’information et de communication, Université Laval.

2007. « Le discours sur l’éducation des femmes sous la Révolution française et la représentation de la citoyenneté féminine entre 1789 et 1794 ». Mémoire. Département d’histoire, Université de Montréal.

Articles

2016. « Le Service des émissions féminines télévisées au réseau francophone de la Société Radio-Canada (1965 1982) : une histoire du genre dans les organisations ». Revue de la Société historique du Canada. Vol. 26, no 1. - article primé-

2012. Note critique. « Éva Circé-Côté. Les femmes et les médias au Québec au début du XXe siècle ». Revue d'études ouvrières canadiennes Labour/Le travail. Vol. 70, p. 229-244.

Chapitres de livres

2012. Avec Josette Brun. « Rendre le privé politique à la télévision de Radio-Canada : Femme d’aujourd'hui et le féminisme ». Dans La télévision de Radio-Canada et l'évolution de la conscience politique au Québec. Denis Monière et Florian Sauvageau (dir). Québec : Presses de l’Université Laval, p. 57 71.

2010. « L’éducation et la représentation de la citoyenneté féminine sous la Révolution française ». Dans Femmes culture et pouvoir. Relectures de l’histoire au féminin XVe-XXe siècles. Catherine Ferland et Benoit Grenier (dir). Québec : Presses de l’Université Laval. p. 187-203. (Collection Intercultures).

Comptes rendus critiques et recensions

2016. « Linda Kay, 2015. Elles étaient seize. Les premières femmes journalistes au Canada. Montréal : les Presses de l’Université de Montréal, 272 p. » Canadian Journal of Communication. Vol. 41.

2016. « Couvrette, Sébastien. 2014. Le récit de la classe moyenne. La publicité des quotidiens montréalais 1920 1970. Montréal : Leméac, 254 p. » Revue d’histoire de l’Amérique française. Vol. 69, no 3, p. 88-91.

2010. « Sylvie Durrer, Nicole Jufer et Stéphanie Pahud. 2009. La place des femmes et des hommes dans la presse écrite généraliste de Suisse romande des années 80 à nos jours. Zurich et Genève : Éditions Seismo. 357 p. ». Recherches féministes. Vol. 23. No 1, p. 196-200.

Article de vulgarisation

2016. « Les émissions féminines et leurs publics à la télévision de Radio Canada (1952 1982) ». Cap-aux-Diamants, no 125, p. 17-19.

Principales communications

2016. Octobre - communication acceptée- « Visibilité des artisanes et des émissions féminines à la radio : discours et représentations équivoques de la féminité dans Radiomonde (1939-1967) ». Congrès de l’Institut d’histoire de l’Amérique française. Université du Québec à Chicoutimi.

2016. « La promotion des émissions féminines télévisées à la Société Radio Canada (SRC) et les publics féminins (1952 1982) ». Réunion annuelle de la Société historique du Canada, Université de Calgary.

2015. « Le Service des émissions féminines télévisées au réseau francophone de la Société Radio-Canada (1965 1982) : une histoire du genre dans les organisations ». Réunion annuelle de la Société historique du Canada, Ottawa.

2015. « Les critiques féministes de l’émission Femme d’aujourd’hui, Société Radio-Canada (1965 1982) ». Colloque « Féminismes et médias (XIXe-XXIe siècles) ». Université Paris 2 (Panthéon-Assas), Paris, France.

2014. « Les critiques sur l’heure de diffusion de l’émission de télévision Femme d’aujourd’hui : Contester et renforcer la structure genrée des médias au Québec (1965-1982) ». Berkshire Conference on the History of Women. University of Toronto.

2013. « Le genre et les médias : la Société  Radio-Canada et la production de l’émission Femme d’aujourd’hui (1965 1982) ». ACFAS. Colloque « Féminismes en genre et en nombre ». Université Laval, Québec.

2012. « Châtelaine et la critique des médias ». Colloque annuel de l’Association canadienne de communication à l’Université de Waterloo/Wilfrid Laurier. Waterloo, ON.

2009. « L’éducation et la représentation de la citoyenneté féminine sous la Révolution française ». Colloque « Femmes culture et pouvoir : relectures de l’histoire au féminin ». Université de Sherbrooke et Université Laurentienne (Sudbury). Sherbrooke.


Retour
Dernière mise à jour : 2017-11-08 15 h 45