Charest, Francine

E-réputation et influenceurs dans les médias sociaux Nouveaux enjeux pour les organisations

E-réputation et influenceurFrancine Charest , Christophe Alcantara , Alain Lavigne , Charles Moumouni (sous la dir.) 2017. E-réputation et influenceurs dans les médias sociaux Nouveaux enjeux pour les organisations. Québec: Presses de l'Université du Québec, 364 pages.


Le capital symbolique d’une organisation peut être profondément marqué, voire déterminé, par les médias sociaux. Jamais la réputation n’a été plus cruciale que dans nos sociétés contemporaines. Dans ce nouveau contexte, quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour minimiser le risque que constitue la communication numérique?

Cet ouvrage réunit les réflexions d’enseignants-chercheurs nord-américains et européens issus de disciplines variées et celles de professionnels, d’experts et de praticiens. Offrant un regard pluriel sur les phénomènes d’e-réputation et d’influence, le livre aborde, autant par des articles théoriques que par des études de cas, la construction et la définition des dynamiques d’e-réputation et d’influence, les cadres juridiques, les pratiques et enjeux qui y sont liés ainsi que les communautés virtuelles et l’innovation. Autant d’entrées possibles pour appréhender de façon opérationnelle les enjeux d’e-réputation ainsi que les influenceurs qui sont à l’œuvre dans les relations publiques en ligne des organisations..

Les racines communicationnelles du Web

Charest, Francine et François Bédard (2009) Les racines communicationnelles du Web, Presses de l'Université du Québec, PUQ, Québec, 2009, 126 p.


Le Web est considéré comme l’un des plus puissants outils de communication en ce début du XXIe siècle. Cet ouvrage innove en démontrant que, pour appréhender ce phénomène et en tirer le meilleur parti, l’étude de ses racines communicationnelles peut s’avérer fort utile tant pour les internautes que pour les concepteurs et gestionnaires de sites Web.

Après avoir passé en revue les grandes approches en communication de masse, dont certaines remontent aux années 1920, les auteurs ont été à même de dégager trois grandes racines communicationnelles du Web tirant chacune son origine d’un des principaux courants de pensée dans le domaine : la diffusion, la réception et l’appropriation. Quoique chacune de ces racines apporte un éclairage utile sur la nature des relations entre concepteurs de sites Web (émetteurs) et usagers de sites Web (récepteurs), celle de l’appropriation est la plus riche en enseignements.

Cet ouvrage propose un survol des principales contributions des chercheurs en communication au cours de la première décennie du Web. Le lecteur y trouvera des informations sur une foule de sujets tels les normes heuristiques, les critères ergonomiques, les interactions humain-machine dans le domaine de l’ergonomie cognitive, le besoin d’interactivité chez les internautes, et des exemples de modèles d’évaluation de sites Web.


Dernière mise à jour : 2017-03-17 09 h 02