Charron, Jean

Nature et transformation du journalisme. Théorie et recherches empiriques

Brin, Colette, Jean Charron et Jean de Bonville. 2004. Nature et transformation du journalisme. Théorie et recherches empiriques. Québec: Presses de l'Université Laval, 453 p.


Les chercheurs et les critiques qui scrutent l’univers médiatique contemporain s’entendent sur un point : le journalisme connaît depuis quelques décennies des changements profonds. Des changements qu’ils perçoivent, le plus souvent, à la négative. Des expressions plus ou moins désobligeantes pour la gent journalistique font florès : on parle d’une dérive du journalisme, d’une " tabloïdisation " de l’information, de la victoire du journalisme de marché, quand on n’annonce pas tout simplement la fin du journalisme. Cet ouvrage n’est pas une voix de plus ajoutée au concert des critiques ; il invite plutôt à prendre la mesure de la crise contemporaine du journalisme en la comparant à d’autres phases de mutation que le journalisme a connues dans son histoire. L’objectif de l’ouvrage est essentiellement théorique et méthodologique : les auteurs forgent des concepts, formulent et illustrent des propositions théoriques, élaborent des instruments méthodologiques, qui sont autant de jalons pour une théorie du changement culturel, applicable au journalisme. Voici une réflexion théorique et scientifique qui arrive à point nommé dans un domaine de recherche où, trop souvent, les jugements de valeur et les professions de foi -tiennent lieu d’explication.

La production de l'actualité. Une ananlyse des relations entre la presse parlementaire et les autorités politiques

Charron, Jean. 1994. La production de l'actualité. Une ananlyse des relations entre la presse parlementaire et les autorités politiques. Montréal: Boréal, 446 p.


Le monde politique qu'observe le « citoyen ordinaire » n'est pas celui des gouvernements et des institutions en action, c'est celui de l'actualité telle qu'elle est distillée jour après jour, heure près heure, par l'arsenal médiatique. Ce cioyen ordinaire sent bien que la réalité, la « vraie réalité », demeure insaisissable.

Jean Charron propose une nouvelle façon de concevoir la nouvelle, où celle-ci apparaîtra plus comme un témoignage des faits du monde, comme un reflet fidèle, ou non d'une réalité par ailleurs inaccessible, la nouvelle sera plutôt perçue cmme une contruction symboloqie à lauelle articipent des acteurs dont les intérêts sont partiellement opposés et partiellement convergents

La production de l'actualité politique apparaît alors comme l'enjeu d'un conflit qui oppose des journalistes et des sources d'information. C'est cette lutte, ce jeu d'influence que cet essai met au jour.

Les journalistes, les médias et leurs sources

Charron, Jean, Jacques Lemieux et Florian Sauvageau. 1991. Les journalistes, les médias et leurs sources. Boucherville: Gaëtan Morin Éditeur, 237 pages.


Cet ouvrage d’une équipe de chercheurs du Département d’information et de communication de l’Université Laval rend compte des résultats de travaux réalisés de 1983 à 1987. L’ouvrage examine les relations entre les médias et leurs sources, et plus particulièrement les rapports entre journalistes et praticiens des relations publiques. Pour éclairer cette démarche, on utilise quatre études de cas ainsi que des entrevues de groupes de spécialistes oeuvrant dans le domaine de la communication publique. Les auteurs proposent un modèle d’analyse des relations médias-sources, basé sur le concept de négociation. Cet ouvrage s’adresse aux étudiants et aux chercheurs universitaires, de même qu’aux journalistes, relationnistes et autres communicateurs.

Dernière mise à jour : 2010-10-05 09 h 40