Demers François

Figures du journalisme. Brésil, Bretagne, France, La Réunion, Mexique, Québec

Dominique Augey, François Demers, Jean-François Tétu. 2008. Figures du journalisme. Brésil, Bretagne, France, La Réunion, Mexique, Québec. Québec: Presses de l'Université Laval, 184 pages.


Ce livre complète le cycle de recherche entrepris en 2002 par le Réseau d’études sur le journalisme (REJ) sous le thème « Hybridation et création des genres média tiques ». Le REJ a publié en 2005 un premier ouvrage issu de ces travaux sous le titre : Le journalisme en invention, nouvelles pratiques, nouveaux acteurs qui fédérait les analyses de plusieurs équipes sur des phénomènes observés à l’échelle de la France.

Ce second ouvrage élargit la scène à d’autres lieux du monde où ont émergé d’autres « genres » de journalisme et où l’on rencontre des hybridations parfois innovantes, parfois surpre nantes. Ce que désigne le terme journalisme apparaît encore plus large et changeant. Cette diversité, liée à la géographie, à l’histoire, aux différences culturelles et sociales, multiplie les objets, les énonciations, les stratégies, et les « conceptions nationales », à prendre en compte pour étudier le journalisme et les recherches qui lui sont dédiées.

Mais, à travers des contextes différents et des changements, le journalisme d’aujourd’hui se révèle plus que jamais un même. Car le centre fondateur du journalisme demeure en Occident, d’où a émergé comme dominante une conception fortement liée à une vie politique/étatique jugée à l’aulne du modèle « démocratique ». C’est ce qu’illustre ce livre qui présente quelques figures de la réalité contemporaine du journalisme en divers lieux du monde.

L'héritage fragile du journalisme d'information. Des citoyens entre perplexité et désenchantement

Marc-François Bernier, Thierry Watine, François Demers, Charles Moumouni, Alain Lavigne. 2008. L'héritage fragile du journalisme d'information. Des citoyens entre perplexité et désenchantement. Québec: Presses de l'Université Laval, 216 pages.


Que reste-t-il du journalisme d’information ? Consultés au cours de l’automne 2006, des lecteurs, auditeurs et téléspectateurs de la région de Québec portent un regard critique et lucide sur l’identité plurielle des nouvelles produites tous les jours par les médias généralistes. Leur attachement à un modèle idéal de journalisme noble, désintéressé et au service de la démocratie n’a d’égal que leur perplexité face à la mixité croissante des catégories médiatiques et des genres journalistiques. Souvent incapables de définir avec précision ce qu’on appelle aujourd’hui « le journalisme », le discours des récepteurs laisse plutôt poindre un sentiment général de dégradation des pratiques professionnelles. Au cœur de leurs inquiétudes, la montée en puissance de l’opinion, l’attrait grandissant pour le divertissement et, plus encore, la multiplication des messages à saveur promotionnelle. À travers ce livre, les membres du Groupe de recherche sur les pratiques novatrices en communication publique (PNCP) tentent de comprendre jusqu’à quel point l’ampleur du phénomène d’hybridation des contenus contraint les citoyens à adapter – sinon à revoir – leur système de « décodage » des médias. Même la presse dite de référence ne ferait aujourd’hui plus exception à cette remise en question.

Pratiques novatrices en communication publique. Journalisme, relations publiques et publicité

Watine, Thierry, Marc-François Bernier, François Demers, Alain Lavigne, Charles Moumouni. 2005. Pratiques novatrices en communication publique. Journalisme, relations publiques et publicité. Québec: Presses de l'Université Laval, 186 pages


Des pratiques radicalement nouvelles apparaissent dans notre système médiatique. À côté des professionnels du journalisme, les relationnistes et publicitaires ainsi qu’une foule de nouveaux acteurs contribuent à redéfinir l’espace de la communication publique. Après avoir rappelé les règles de « l’ordre ancien », ce livre pointe quatre transformations majeures : le retour en force de l’opinion dans les nouvelles, l’influence de la concentration de la presse sur les contenus journalistiques, l’apparition de nouveaux produits médiatiques à vocation d’abord promotionnelle, la multiplication dans les médias des messages à double identité (publi-reportages). Dans une approche à la fois concrète et résolument exploratoire, les cinq auteurs cherchent à décrypter le nouveau jeu des catégories de messages publics qui est aujourd’hui proposé aux citoyens.

Dernière mise à jour : 2010-10-18 10 h 16