Moumouni, Charles

E-réputation et influenceurs dans les médias sociaux Nouveaux enjeux pour les organisations

E-réputation et influenceurFrancine Charest , Christophe Alcantara , Alain Lavigne , Charles Moumouni (sous la dir.) 2017. E-réputation et influenceurs dans les médias sociaux Nouveaux enjeux pour les organisations. Québec: Presses de l'Université du Québec, 364 pages.


Le capital symbolique d’une organisation peut être profondément marqué, voire déterminé, par les médias sociaux. Jamais la réputation n’a été plus cruciale que dans nos sociétés contemporaines. Dans ce nouveau contexte, quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour minimiser le risque que constitue la communication numérique?

Cet ouvrage réunit les réflexions d’enseignants-chercheurs nord-américains et européens issus de disciplines variées et celles de professionnels, d’experts et de praticiens. Offrant un regard pluriel sur les phénomènes d’e-réputation et d’influence, le livre aborde, autant par des articles théoriques que par des études de cas, la construction et la définition des dynamiques d’e-réputation et d’influence, les cadres juridiques, les pratiques et enjeux qui y sont liés ainsi que les communautés virtuelles et l’innovation. Autant d’entrées possibles pour appréhender de façon opérationnelle les enjeux d’e-réputation ainsi que les influenceurs qui sont à l’œuvre dans les relations publiques en ligne des organisations..

L’Année francophone internationale 2010-2011

Moumouni, Charles et Loïc Hervouet. L'année francophone internationale 2010-2011. Québec/Paris: CIDEF-AFI, 432 pages.


Vous avez entre les mains la 19' édition de L'Année francophone internationale. Plus d'une centaine de rédacteurs y ont collaboré. Elle bénéficie du soutien de nombre d'institutions universitaires et d'organismes publics québécois, français et belges. La revue apporte chaque année une information actualisée et détaillée sur l'espace francophone. La présente édition se compose de trois parties:

Un état du monde francophone, présentant la situation politique, économique, sociale et culturelle des 70 pays et gouvernements membres de la Francophonie et au-delà (avec cartes, photos, tableaux et parfois biographies) : Afrique subsaharienne, Amérique du Nord, Asie du Sud-Est, Caraïbe, Europe, Maghreb, Océan Indien, Proche-Orient et Zone Pacifique.

Un gros dossier de recherche et de réflexion en deux volets : le premier, sur le « cinquantenaire des indépendances en Afrique francophone»; le deuxième, sur des « témoins et acteurs de la francophonie» s'exprimant à l'occasion des 40 ans de la Francophonie institutionnelle.

Les lectures francophones, qui rendent compte des publications récentes en français, parfois sur la francophonie, parfois par des auteurs de L'Année francophone internationale.

Indispensable outil d'information sur la francophonie vivante, L'Année francophone internationale s'adresse aux professionnels qui oeuvrent dans les relations internationales, aux enseignants, aux chercheurs, aux étudiants, aux décideurs politiques et au grand public qui cherche à s'informer sur les évolutions du monde contemporain.

L’Année francophone internationale 2009-2010

Moumouni, Charles et Loïc Hervouet. L'année francophone internationale 2009-2010. Québec/Paris: CIDEF-AFI, 317 pages.


Voici la 18' édition de L'Année francophone internationale. Plus d'une centaine de rédacteurs y ont collaboré. Elle bénéficie du soutien de nombre d'institutions universitaires et d'organismes publics canadiens, québécois et français. La revue apporte chaque année une information actualisée et détaillée sur l'espace francophone. La présente édition se compose de deux parties :

Un ÉTAT DU MONDE FRANCOPHONE, présentant la situation politique, économique, sociale et culturelle des 70 pays et gouvernements membres de la Francophonie institutionnelle (avec cartes, photos, tableaux et parfois biographies) : Afrique subsaharienne, Amérique du Nord, Asie du Sud· Est, Caraïbe, Europe, Maghreb, Océan Indien, Proche·Orient et Zone Pacifique.

Les LECTURES FRANCOPHONES, qui rendent compte des publications en français, parfois par des auteurs de L'Année francophone internationale. C'est un espace qui fera désormais connaître les productions scientifiques ou non des chercheurs et des auteurs passionnés par la langue française. Indispensable outil d'information sur la francophonie vivante, L'Année francophone internationale s'adresse aux professionnels qui oeuvrent dans les relations internationales, aux enseignants, aux chercheurs, aux étudiants, aux décideurs politiques et au grand public qui cherche à s'informer sur les évolutions du monde contemporain. l'avez-vous dans votre bibliothèque?

Journalisme et patrimoine mondial

Moumouni, Charles et Cyril Simard. Journalisme et patrimoine mondial. Québec: Presses de l'Université Laval, 172 pages.


Les défenseurs du patrimoine reprochent souvent aux journalistes de pas s'intéresser assez à leur domaine ou de ne s'y intéresser que de manière sensationnelle et superficielle. Les journalistes, quant à eux, évoquent les contraintes des salles de nouvelles ou expriment une certaine méfiance à l'égard des institutions et des acteurs de la sauvegarde du patrimoine.

Cet ouvrage est le fruit d'un atelier qui fait rencontrer les uns et les autres. Universitaires, experts, gestionnaires et usagers du patrimoine font acquérir aux journalistes la compétence et la conscience de la fragilité du patrimoine et la nécessité de le préserver pour les générations futures avant que l'irréversible ne soit atteint. L'ouvrage est destiné aussi au grand public qui y apprend beaucoup de choses sur le patrimoine national et mondial. Le patrimoine est comme l'écologie: il demande la mobilisation de tous.

L'héritage fragile du journalisme d'information. Des citoyens entre perplexité et désenchantement

Marc-François Bernier, Thierry Watine, François Demers, Charles Moumouni, Alain Lavigne. 2008. L'héritage fragile du journalisme d'information. Des citoyens entre perplexité et désenchantement. Québec: Presses de l'Université Laval, 216 pages.


Que reste-t-il du journalisme d’information ? Consultés au cours de l’automne 2006, des lecteurs, auditeurs et téléspectateurs de la région de Québec portent un regard critique et lucide sur l’identité plurielle des nouvelles produites tous les jours par les médias généralistes. Leur attachement à un modèle idéal de journalisme noble, désintéressé et au service de la démocratie n’a d’égal que leur perplexité face à la mixité croissante des catégories médiatiques et des genres journalistiques. Souvent incapables de définir avec précision ce qu’on appelle aujourd’hui « le journalisme », le discours des récepteurs laisse plutôt poindre un sentiment général de dégradation des pratiques professionnelles. Au cœur de leurs inquiétudes, la montée en puissance de l’opinion, l’attrait grandissant pour le divertissement et, plus encore, la multiplication des messages à saveur promotionnelle. À travers ce livre, les membres du Groupe de recherche sur les pratiques novatrices en communication publique (PNCP) tentent de comprendre jusqu’à quel point l’ampleur du phénomène d’hybridation des contenus contraint les citoyens à adapter – sinon à revoir – leur système de « décodage » des médias. Même la presse dite de référence ne ferait aujourd’hui plus exception à cette remise en question.

Pratiques novatrices en communication publique. Journalisme, relations publiques et publicité

Watine, Thierry, Marc-François Bernier, François Demers, Alain Lavigne, Charles Moumouni. 2005. Pratiques novatrices en communication publique. Journalisme, relations publiques et publicité. Québec: Presses de l'Université Laval, 186 pages


Des pratiques radicalement nouvelles apparaissent dans notre système médiatique. À côté des professionnels du journalisme, les relationnistes et publicitaires ainsi qu’une foule de nouveaux acteurs contribuent à redéfinir l’espace de la communication publique. Après avoir rappelé les règles de « l’ordre ancien », ce livre pointe quatre transformations majeures : le retour en force de l’opinion dans les nouvelles, l’influence de la concentration de la presse sur les contenus journalistiques, l’apparition de nouveaux produits médiatiques à vocation d’abord promotionnelle, la multiplication dans les médias des messages à double identité (publi-reportages). Dans une approche à la fois concrète et résolument exploratoire, les cinq auteurs cherchent à décrypter le nouveau jeu des catégories de messages publics qui est aujourd’hui proposé aux citoyens.

Dernière mise à jour : 2017-03-17 09 h 03