N° 12

Les promesses et les pièges de l'information internationale

ÉDITORIAL

La fenêtre internationale

Longtemps qualifiée de «parent pauvre» de l’information médiatique, l’actualité internationale connaît aujourd’hui un essor spectaculaire dans les colonnes des journaux et dans les bulletins de nouvelles radio et télé. De plus en plus, les événements « hors-frontières » confisquent les manchettes, comme s’ils exerçaient un attrait nouveau sur un public peut-être davantage exigeant – ou curieux – en la matière...
Même si les attentats du 11 septembre 2001 ont amplifié le mouvement (encore que l’on a sans doute beaucoup exagéré l’impact réel de cet événement sur les pratiques journalistiques), les informations étrangères semblent bénéficier depuis quelques années déjà d’un très net regain d’intérêt aussi bien chez les producteurs que chez les consommateurs de nouvelles. Ce qui pouvait jadis paraître, diktat de la proxémique aidant, trop complexe à traiter ou fastidieux à absorber revient aujourd’hui dans l’air du temps.
Le terrain de jeu médiatique est désormais planétaire, et les moyens de faire circuler les nouvelles à l’échelle du globe – Internet en tête – sont redoutablement efficaces. Même le métier de correspondant étranger, après des années de vaches maigres dans la plupart des rédactions, semble avoir retrouvé la cote : il ne paraît plus aujourd’hui insensé de s’offrir les services permanents d’un journaliste dans quelques-unes des plus grandes capitales : Londres, Paris, Washington, Moscou, Pékin, etc. Bref, tous les ingrédients d’une ubiquité médiatique et d’une information quasi universelle semblent réunis.
Or, à y regarder de plus près, le grand courant d’air frais du moment et l’enthousiasme de nombreux professionnels qui désespéraient du « repli sur soi » économico-stratégique de très nombreuses entreprises de presse dans les années 1980-1990 ne doivent pas non plus masquer la fragilité de cet élan retrouvé... et les immenses disparités qui subsistent en termes de couverture géographique. À côté des « poids lourds » qui mobilisent l’agenda de l’ensemble des médias (États-Unis et Europe en tête), combien de « trous noirs », de zones médiatiquement négligées... ou, lorsqu’on en parle, caricaturées? De toute évidence, un plus juste dosage de la matière internationale reste à inventer.
Bref, une belle leçon d’humilité à retrouver et de discernement à mettre en œuvre pour l’ensemble de la profession. Le défi journalistique à l’international est tout simplement immense...

Thierry WATINE
Rédacteur en chef

LES PROMESSES ET LES PIÈGES DE L'INFORMATION INTERNATIONALE

Article 8

Le correspondant québécois à l'étranger a-t-il sa raison d'être? (À venir)
Chantal LEMIEUX .. 124

Article 9

L'évolution de l'international au Globe and Mail
Gaëlle LUSSIAÀ-BERDOU .. 136

AUTRES CONTRIBUTIONS

Dernière mise à jour : 2011-04-06 08 h 49