N° 13

En quête de vérité...

ÉDITORIAL

Le choc des mots, le poids des idéaux

Tous les codes et préceptes du (bon) journaliste vous le disent : la raison d’être du journalisme, sa seule justification même, c’est la recherche de la vérité. Tout simplement. Il n’y a plus qu’à faire... Et tout de suite, ça se complique. Les mots mêmes s’entrechoquent : « journalisme », c’est concret, c’est incarné, c’est les pieds dans le réel, pour ne pas dire dans la boue, c’est prosaïque, c’est humain ; « vérité », c’est abstrait, c’est tout là-haut dans le ciel, c’est bleu, c’est la tête dans le pur et dur, c’est immanent, c’est angélique... La belle et la bête. Comment oser cet assemblage ? Eh bien on ose, en tout cas on ose en parler, sous toutes les coutures.
De l’éthique, de l’opportun, du juste, du relatif, des mots, de l’image, du savoir et du savoir-faire, de toutes les facettes du métier, nous voilà saisis dans ce 13e numéro des Cahiers du journalisme par cette ardente obligation professionnelle de la réflexion sur notre rapport à la vérité. Tous nos contributeurs témoignent de cette contradiction entre l’absolu de la recherche et la relativité de ce qu’on trouve. Peut-être aussi et surtout de la relativité de ce qu’on montre. À supposer même qu’on l’aurait trouvée, cette vérité, comment la transmettre sans « bruit », sans déformations volontaires ou involontaires, sans préjugés sociaux ou culturels ? Quels chemins emprunter pour s’en approcher, quelles voies pour la transférer ? Quelles précautions sont possibles ? Nous n’aurons pas de réponse en fin d’ouvrage. Éternellement le chantier restera ouvert. Et pourtant, on peut espérer qu’on aura avancé…
Face aux tenants du déterminisme avéré (« tout journaliste est conditionné, tout journalisme pré-déterminé »), aux partisans du subjectivisme échevelé (« l’inévitable partialité doit se revendiquer »), aux militants du relativisme revendiqué (« tout est dans tout, réciproquement, et c’est bien égal »), nous vient une irrésistible envie, avec quelques autres compagnons de lutte ou de réflexion, de revenir à quelques mots tant contestés. Ainsi de l’honnêteté, évidemment. Ainsi de l’impartialité, bien sûr. Ainsi, osons même, de l’objectivité.
La revendiquer ne suffit pas à atteindre la vérité. La pratiquer est encore plus une gageure. Mais de même qu’il n’y a pas d’amour heureux, et que nous ne cessons de le chercher, il n’y a pas de vérité certaine, ce qui ne nous dispense pas de la chercher. Il n’y a pas d’objectivité, ce qui n’empêche d’y tendre. C’est quand la terre cherche à rejoindre le ciel qu’elle est dans sa vérité

Loïc HERVOUET
Directeur-général de l’ESJ-Lille

EN QUÊTE DE VÉRITÉ...

Introduction
Gilles GAUTHIER & Thierry WATINE .. 8

Article 5

Les mots de la vérité
Daniel CORNU .. 108

Article 7

Une vision systémique de la vérité en journalisme
Marc-François BERNIER .. 124

Article 10

La vérité : visée obligée du journalisme
Gilles GAUTHIER .. 164

NOUVELLES PRATIQUES

Article 12

La métaphore du « direct » ou le triomphe des reporters
François DEMERS & Gérard LECLERC .. 206

AUTRES CONTRIBUTIONS

Article 18

La protection des sources journalistiques
Loïc DENIS .. 330

TÉMOIGNAGES

Article 19

Médias électroniques : évolution ou révolution ?
Aleksandar TODOROVIC .. 360

Dernière mise à jour : 2011-04-06 08 h 50