Chaire de journalisme scientifique Bell Globemedia

La Chaire de journalisme scientifique accueillera encore deux conférences d'ici à la fin de la session, ainsi qu'une table ronde.


Jan Lublinski, journaliste à la Deutsche Welle (Allemagne) et évaluateur du projet SjCOOP de la fédération mondiale des journalistes scientifiques, présentera une conférence intitulée "le rôle du journaliste scientifique dans la salle de rédaction".

 

Mardi 15 mars, de 15 h 30 à 18 h 30, salle 5828, Pavillon Casault, Université Laval, Québec.

La conférence traitera de la place et de la contribution du journalisme scientifique au journalisme en général. M. Lublinski présentera entre autres ses recherches effectuées dans le cadre de son doctorat sur la place du journaliste scientifique dans une salle de rédaction et sur ses relations avec ses collègues. M. Lublinski fera sa présentation en anglais, mais répondra aux questions en français.

Jan Lublinski est journaliste à la radio et écrit pour le magazine GEO.  Il dirige le volet évaluation et suivi interne du projet  SjCOOP de la Fédération mondiale des journalistes scientifiques. SjCOOP, un projet de $4,3 millions financé par la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et le Canada. SjCOOP offre un mentorat en journalisme scientifique pendant deux ans à 70 journalistes africains et arabes de 37 pays d’Afrique et du Moyen-Orient : http://wfsj.org/scoop/

http://www.wfsj.org/sjcoop/http://www.wfsj.org/sjcoop/

Une Table Ronde est aussi organisée pour faire le point sur le journalisme scientifique et la recherche en journalisme scientifique.

 

Seront présents à la Table Ronde, les journalistes scientifiques Valérie Borde (L’actualité), André Picard (The Globe and Mail) et les professeurs Kathryn O’Hara, titulaire de la chaire CTV en journalisme scientifique électronique à l’Université Carleton (Ottawa) et David Secko, professeur de journalisme scientifique à l’Université Concordia (Montréal).

Mardi 29 mars, de 15 h 30 à 18 h 30, salle 5828, Pavillon Casault, Université Laval, Québec.

Valérie Borde anime le blog scientifique (http://www2.lactualite.com/valerie-borde/) le plus actif au Québec tout en contribuant régulièrement des articles dans les pages du magazine. Elle cherche activement à contribuer à l’invention des nouvelles formes que prendra le journalisme scientifique. André Picard est probablement le journaliste scientifique le plus influent du Canada. Ses chroniques et dossiers dans The Globe and Mail ont régulièrement un impact retentissant. Kathryn O’Hara et David Secko enseignent tous les deux aux étudiants qui formeront les prochaines générations de journalistes scientifiques. Que leur enseignent-ils dans ces moments turbulents où les médias se cherchent et le journalisme se réinvente ?

 

 

 

Enfin, la chaire de journalisme scientifique accueillera Sharon Dunwoody, professeure à l'Université du Wisconsin à Madison (USA) sur le thème "Les journalistes aux prises avec une science contestée".

Mardi le 19 avril, de 15 h 30 à 18 h 30, salle 5828, Pavillon Casault, Université Laval, Québec.

Mme Sharon Dunwoody, de l’Université du Wisconsin à Madison, prononcera une conférence intitulée  « Lorsque les journalistes couvrent une science incertaine et contestée » (‘When Journalists Cover Contested Science’). La présentation sera en anglais.

Mme Dunwoody traitera tout particulièrement des moyens et procédés utilisés par les journalistes lorsqu’ils sont aux prises avec les affirmations contradictoires des experts scientifiques. Elle développera le concept d’une couverture journalistique accordant « un poids aux données scientifiques » qu’elle nomme en anglais ‘weight of evidence reporting’. Elle reconnaît que cette pratique journalistique a ses détracteurs, au moins aux États-Unis, mais qu’elle offre quand même une façon de bâtir un reportage narratif sur des sujets compliqués.

Mme Dunwoody effectue des recherches sur la formation de l’opinion sur les risques environnementaux dans les populations. Elle étudie aussi comment scientifiques et journalistes construisent les nouvelles scientifiques.

 

Sharon Dunwoody est la professeur Evjue-Bascom à l’École de journalisme et de communication de l’Université du Wisconsin, à Madison : http://www.journalism.wisc.edu/users/dunwoody

La notoriété de Mme Dunwoody est telle que nous donnerons la priorité aux personnes qui confirmeront d’avance leur présence en communiquant avec la Chaire au 418 656 2131 poste 12547 ou en nous transmettant un courriel à cjs@com.ulaval.ca

Dernière mise à jour : 2011-03-10 15 h 28