Résumé

CHARRON, Jean. La nature politique du journalisme politique. Québec : Département d'information et de communication, Université Laval, 2000a. Coll. Études de communication publique. No 15.

Les journalistes politiques tiennent un discours qui est doublement « politique » : non seulement la politique (les affaires de l'État et l'état des « affaires ») est leur référent, mais les formes, les fonctions et les finalités de ce discours comportent des dimensions fondamentalement politiques. Un grand nombre de travaux en sociologie de l'information visent à prendre la (une) mesure de la dimension « politique » du journalisme et de l'information, c'est-à-dire à dégager la contribution de l'information à la structuration et l'exercice du pouvoir dans la société, de manière à poser un diagnostic sur la fonction et le fonctionnement du journalisme et sur les rapports d'influence complexes qui le conditionne. Cette monographie donne un aperçu de la manière dont le problème de la nature « politique » du journalisme politique a été posé dans les travaux qui portent sur le processus de production journalistique (par opposition aux travaux sur le produit journalistique lui-même ou sur ses effets, qui sont ici exclus du propos). Pour les uns, la nature politique du journalisme tient surtout aux préférences politiques et aux caractéristiques socio-démographiques des journalistes eux-mêmes ; pour d'autres elle tient au mode de fonctionnement des médias en tant qu'organisation ; pour d'autres encore elle tient à l'influence que les élites exercent sur la production de l'actualité ou encore aux intérêts financiers des propriétaires des médias.

Dernière mise à jour : 2010-11-15 08 h 03