Résumé

CHARRON, Jean et DE BONVILLE, Jean avec la collaboration de Colette BRIN et de Florian SAUVAGEAU. De la théorie au terrain: modèle explicatif de l'évolution du journal télévisé au Québec Québec: Département d'information et de communication, Université Laval, 2005. Coll. Études de communication publique. No 18.

Défini comme un ensemble de pratiques discursives médiatisées visant la représentation de l'environnement naturel ou social, le journalisme est soumis à l'influence de plusieurs facteurs exogènes, d'ordre socioculturel, politique, technique ou économique, qui en expliquent les changements les plus significatifs. À partir de cette définition, le premier chapitre présente quatorze paramètres susceptibles de contribuer à l'explication du changement dans le journalisme et décrit deux modalités par lesquelles ce changement advient. Le journal télévisé présente un objet particulièrement intéressant pour étudier le changement dans le journalisme, puisqu'il permet d'observer la genèse et l'évolution d'un nouveau genre médiatique. Au Québec, l'évolution peut se diviser un cinq périodes d'égale longueur. La première décennie est caractérisée par l'hybridation de genres anciens, comme le journal radiophonique et les actualités filmées, avec le nouveau média et par l'institutionnalisation de nouvelles pratiques. L'instauration de la concurrence entre radiodiffuseur public et télévision privée, au début des années 1960, coïncide avec des changements socioculturels importants au Québec. Cette conjoncture favorise l'expérimentation de nouvelles formules. Au cours de la décennie suivante, l'intensification de la concurrence et des améliorations techniques dans le matériel de reportage amènent l'introduction de nouveaux styles de présentation et la multiplication des reportages. Dans les années 1980, l'augmentation de l'offre médiatique oblige les responsables du journal télévisé à expérimenter des formules nouvelles, qui font une plus grande place aux goûts et aux préoccupations du public. Le processus s'accélère au cours de la décennie suivante, tandis que la généralisation du reportage en direct et en continu oblige le journal télévisé, sinon à se définir, du moins à se positionner différemment. Ce modèle d'évolution, qui occupe le deuxième chapitre, s'appuie sur des facteurs explicatifs généraux, exposés dans le dernier chapitre, qui rendent compte aussi bien du changement que de la stabilité des pratiques journalistiques et fait appel à des concepts opératoires, ceux d'agents et d'acteurs sociaux, et de paradigme journalistique en particulier.

Dernière mise à jour : 2010-11-16 09 h 21