Résumé

DE BONVILLE, Jean. « La presse quotidienne montréalaise de 1945 à 1985 : structure et conjoncture d'une industrie culturelle ». [Chapitre 1]. In Les quotidiens montréalais de 1945 à 1985 : morphologie et contenu. Québec : Institut québécois de recherche sur la culture, 1995. P. 29-54.

Deux postulats sont avancés pour expliquer l'état du contenu de la presse. Selon le premier postulat, le contenu de la presse est déterminé, de manière générale, par des éléments structurels (c'est-à-dire stables à court et à moyen terme) qui sont, d'une part, les moyens techniques à la disposition des journaux et, d'autre part, la nature de la propriété et des sources de financement des journaux. Selon le second postulat, le contenu de la presse est déterminé, de manière particulière, par la conjoncture économique dans le marché de la presse quotidienne et, plus précisément, par l'état de la concurrence entre les entreprises de presse et par leurs stratégies respectives d'adaptation à cette concurrence. De 1945 à 1985, la presse quotidienne montréalaise ne connaît pas de transformation structurelle, bien que la structure du marché médiatique change, du fait de l'introduction de la télévision. Sur le plan conjoncturel, toutefois, les changements sont nombreux et importants : réduction du nombre de quotidiens (de 8 à 4), hausse modérée des tirages corrélative à une forte baisse du taux de pénétration (1951 : 1,16 ; 1981 : 0,61), réorganisation du système de journaux, dominé par La Presse et le Star, en 1945, autour du Journal de Montréal, qui domine le marché en 1985. L'industrie de la presse est favorisée par un gonflement des dépenses publicitaires des entreprises et par une augmentation marquée des tarifs publicitaires.

Dernière mise à jour : 2010-11-17 09 h 24