Résumé

DE BONVILLE, Jean. « Proposition d'un modèle d'explication du changement dans la pratique journalistique ». RIEFFEL, R et T. WATINE. Les mutations du journalisme en France et au Québec. Paris: Éditions Panthéon Assas. 2000. P. 161-186.

Pour expliquer les transformations dans le journalisme, les historiens et les sociologues évoquent d'emblée et quasi exclusivement les retournements de la conjoncture politique, économique ou culturelle. Cependant, il suffit de feuilleter les journaux sur des périodes assez longues pour constater que, même en l'absence d'épisodes traumatiques, le journalisme continue d'évoluer. À court terme, le changement peut demeurer imperceptible, mais il s'impose avec évidence à moyen terme. Dès lors se pose le problème de l'explication de ces changements : à défaut d'événements marquants, comme une révolution politique ou économique, dont les ondes de choc se répercuteraient dans l'ensemble de la structure sociale, à quels facteurs particuliers attribuer l'évolution du journalisme, comment élaborer une explication causale satisfaisante de ses transformations progressives ? Si l'on peut postuler que cette transformation doit être interprétée comme un effet de système, il faut chercher comment le fonctionnement du journal peut être mis en relation avec l'évolution de son environnement. Le concept de contrat de communication et la théorie de la structuration d'Anthony Giddens fournissent les éléments théoriques nécessaires à la formulation d'un ensemble de propositions qui constitueraient le noyau d'un modèle explicatif du changement dans la pratique journalistique : 1) Le journal change lorsque des modifications suffisamment importantes s'opèrent dans la distribution des ressources entre les parties au contrat de communication et, corrélativement, dans les règles qui s'appliquent à leurs relations. 2) Les règles et les ressources à la disposition des parties au contrat de communication se modifient sous l'effet de changements dans les règles et les ressources dont disposent les agents sociaux ayant des rapports avec les parties au contrat de communication. 3) Les règles et les ressources des parties au contrat de communication ainsi que celles des agents sociaux ayant des rapports avec les parties se modifient du fait de leur usage concret dans la pratique quotidienne des agents. 4) Le changement dans le journal provient de modifications induites dans le contrat de communication sous l'effet de l'action des différentes parties au contrat de communication, plus particulièrement des parties appartenant aux autres sous-systèmes sociaux. 5) À cause des propriétés structurelles spécifiques du sous-système médiatique (à savoir qu'il a pour finalité la production de discours), le changement est inhérent au fonctionnement de ce sous-système.

Dernière mise à jour : 2010-11-17 09 h 08