Résumé

DE BONVILLE, Jean. « Population, économie, transports et communications » [Chapitre 1]. In La presse québécoise de 1884 à 1914 : genèse d'un média de masse. Québec : Presses de l'Université Laval, 1988. P. 9-38.

À la fin du XIXe siècle, plusieurs facteurs démographiques, économiques et techniques favorisent l'apparition de la presse à grand tirage au Québec. La population québécoise, favorisée par une croissance marquée, se concentre de plus en plus dans les villes. La population urbaine double presque de 1881 à 1911 (près 45 % en 1911), tandis que Montréal et sa banlieue immédiate profitent plus que toutes les autres régions de cette tendance (près de 27 % de la population québécoise y habite en 1911). Parmi les nombreux changements que l'urbanisation entraîne dans les conditions de vie, l'alphabétisation semble au plus au point liée à l'essor de la presse. En effet, la régression de l'analphabétisme est indispensable à la démocratisation de la lecture du journal. En même temps qu'elle gonfle ses effectifs, la ville étend son aire d'influence. L'extension du réseau ferroviaire et l'amélioration du service postal stimulent les échanges de biens, de personnes et d'informations entre la ville et la campagne, entre les villes canadiennes et même nord-américaines. L'expansion du réseau télégraphique et la mise en place du réseau téléphonique assurent la circulation rapide de l'information sur la presque totalité du territoire habité. Cette infrastructure de transport et de communication permet la mise en place d'une économie de marché qui, bénéficiant de l'expansion et de l'amélioration des services bancaires, assure l'intégration des activités agricoles, entraîne l'amélioration des conditions de vie de la population urbaine et l'augmentation du pouvoir d'achat de l'ensemble de la population. Néanmoins, les changements économiques de la fin du siècle ne s'expliquent pas seulement par un accès plus aisé aux marchés. Encore faut-il s'assurer d'une croissance de l'offre. Or, la mécanisation transforme de nombreux secteurs de l'activité industrielle. La production de biens de consommation courante, en particulier, profite de l'introduction d'importants changements techniques. La production manufacturière en vient à excéder la demande, qu'il faut désormais stimuler.

Dernière mise à jour : 2011-07-11 14 h 59